À la découverte du monde... pédagogique :)

À la découverte du monde... pédagogique :)

Chiang Mai, en route pour l'aventure !

En route pour l'aventure, ici impossible de faire un trek par soi même, c'est même interdit de pénétrer dans certains parcs nationaux sans guide. Rassurez-vous, il ne s'agit pas de la dangerosité des sites, mais simplement du sport national thaïlandais qui constitue à surfer la vague du tourisme jusqu'en avaler la dernière gouttelette...

Nous commençons la journée avec une plantation d'orchidées et son espace dédié aux papillons, plus touristique c'est Disneyland !


IMG_4119 - Copy.JPG


IMG_4125 - Copy.JPG

Ensuite, nous entamons le trek, en jungle, mais rien d'extraordinaire non plus sur ce chemin tracé par les nombreux groupes de touristes.

IMG_4133 - Copy.JPG

Notre guide s'arrête toutes les dix minutes pour recharger ses poumons en "plante aromatique", il est très rigolo et nous raconte plein d'histoires.

IMG_4135 - Copy.JPG

Il fabrique même un pistolet automatique en bambou pour son fils. Exactement le même système que le pistolet fabriqué avec un bic et un effaceur que tout collégien a possédé au moins une fois dans sa scolarité.

IMG_4137 - Copy.JPG

De pause en pause nous ferons tout de même 3 heures de marche pour arriver à notre camp de base pour la nuit dans une ferme d'éléphants. Ayant volontairement esquivé le touristique "riding elephant", je suis consterné par le manque de soins et de respect apporté à ses majestueux mammifères. Enchaînés à un tronc toute la journée attendant le groupe de touristes du jour pour les balader deux par deux pendant 10 minutes. Malheureusement tant qu'il y aura des clients, il y aura des éléphants enchaînés... Il faut tout de même préciser que l'éléphant était utilisé il y a quelques années pour des travaux agricoles, notamment l'exploitation du tek, mais comme là où il y a richesse, l'Homme en fait surexploitation, du tek il n'y a plus! Les pachydermes ont donc été reconvertis en manège à touristes! Cependant les Thaïlandais aiment ces animaux et les préservent d'une surexploitation en ayant imposé une loi interdisant le travail des éléphants de plus de 60ans, leur permettant une fin de vie moins pénible. Ceci dit, cela n'empêche pas qu'un animal sauvage sera toujours mieux dans son environnement naturel et libre de tous mouvements.

IMG_4140 - Copy.JPG

Bref, une bonne soirée au coin du feu à chanter et jouer du Djumbé et de la guitare me fera quelque peu penser à autre chose qu'à cette triste cause.

IMG_2437 - Copy.JPG

Le lendemain nous embarquons sur des raftings pour descendre la rivière pendant environ 1h30. L'escapade est bien plus sportive qu'imaginée ce qui nous réjouit tous! Les rapides sont parfois assez violents et cela me vaut de goûter par deux fois à l'eau blanche de la rivière, que du bonheur:)

Et plus encore... La joie indescriptible de croiser sur une zone calme de la descente, une maman pachyderme baigner ses deux petits dans la rivière! Le spectacle laisse tout le monde muet, silencieux, admiratif, contemplatif, émerveillé, subjugué à la fois par l'instinct protecteur maternel et par la tonicité et la joie de vivre du plus petit éléphanteau qui joue, saute, court se roule dans l'eau et envoie des gerbes d'eau à son dresseur avec autant de ferveur naïve qu'un chaton ou qu'un chiot ferait avec son maître.

bb elephant chiang mai.jpg

J'avoue là avoir vécu un des moments sauvages les plus émouvants de mon existence, me prouvant qu'un éléphant peux être heureux, même s'il est en pseudo captivité, j'entends par pseudo qu'il n'est pas dans une cage mais tout de même captif dans une réserve. Merci à ce dresseur, montrant tant d'amour et de passion au plus gros des mammifères terrestres, un bel exemple à suivre, comme celui deThaï Elephant conservation center qui tient un hôpital pour pachydermes, vivant de dons pour soigner, nourrir et réhabilité ces merveilleux animaux. Malheureusement le flot de la rivière, même s'il est très lent à cet endroit, nous emporte de plus en plus loin de cette courte mais extraordinairement profonde et envoutante tranche de vie, laissant libre carrière à l'imagination utopique la plus débordante.

 

Il faut un peu de temps pour se remettre dans l'action pour arriver à notre destination que nous relierons finalement en radeau de bambous par manque d'eau pour le rafting. Cette embarcation traditionnelle était utilisée autrefois pour acheminer des vivres aux populations en aval. Dix minutes de repos sur cette embarcation de Robinson pour nous emmener au départ de notre trek pour une cascade dans la jungle.Le trek est assez raide et difficile, heureusement court, et fort d'une belle récompense une fois arrivé à cette petite cascade qui nous offre un toboggan naturel d'environ cinq mètres. Une bonne partie de détente et rigolade, puis quelques photos sonnent la fin de cette aventure de deux jours en jungle Thaïlandaise, un épisode qui fait naître chez moi et deux autres trekkeurs l'envie d'explorer vraiment cette jungle en dehors des sentiers battus les deux prochains jours en louant des motos sur Chiang Mai. Vendu! Demain c'est l'aventure!



30/04/2014
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Voyages & tourisme pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 66 autres membres