À la découverte du monde... pédagogique :)

À la découverte du monde... pédagogique :)

Hitchhiking chez les kiwis :-)

Me voici à Wanaka et je souhaite me rendre à Franz Joseph sur la côte ouest de ce fabuleux pays, environ 283 km de route de montagne. Bon cela parait faisable, il est 9h30 et le temps est absolument idéal pour le stop... puisqu'il pleut des cordes!


IMG_3253 - Copy.JPG

Je mets donc consciencieusement mes chaussures, mon manteau puis ma veste de pluie et c'est parti... Euh, non d'abord il faut que je protège le sac sous la cape. Je retire donc vite ma veste de pluie, mets mon sac sur le dos et remets ma veste de pluie. Toujours pas prêt, j'ai oublié la carte. J'enlève ma veste de pluie, le sac à dos, je prends la carte, referme le sac, le remets sur le dos, renfile la veste de pluie et là, c'est toujours pas parti car j'ai oublié le téléphone qui me permet d'avoir ma position et la boussole! Pour savoir où je suis et où je vais c'est bien utile! Bref j'arrache tout, je remets tout le plus vite possible mais trop tard, je suis déjà trempé! Bon et bien là je crois que je suis bien parti! Aller hop en position, on lève le pouce, on sourit comme s'il y avait une caméra et on regarde passer les gens, et les gens, et les gens...Yes! Juste dix minutes d'attente et je vois un clignotant! Youpi!

La première voiture qui s'arrête est un 4x4 avec Jonny, dans la vingtaine.

IMG_3258 - Copy.JPG

Tout d'abord il enlève tout ce qu'il a sur son siège dont les tongs et le soutien gorge de sa copine qu'il est fier de me montrer, bon j'ai vu... Décidément en NZ les soutifs en liberté on en trouve vraiment partout! Ils sont pourtant parfois si bien verrouiller qu'il est difficile de les libérer! Bref très sympa James. C'est un chasseur qui me montre avec enthousiasme son sac plastique rempli de peau de renard, il me les fait toucher et me dit qu'il va en faire des gants bien chaud pour l'hiver. Ok c'est une idée, pauvre renard. Personnellement je verrais bien les potes de Rox et Rouky se faire des préservatifs en peau de testicules moi! Bref, nous faisons 3km ensemble avant qu'il me dépose devant chez lui, juste après le pont d'Albert Town, sur la route de Franz Joseph. Avant de me laisser sous la pluie, il prend une paire de ciseaux, découpe un morceau de sa "récolte" et m'offre en cadeau un petit bout de peau de renard comme porte bonheur pour mon voyage.Me voici ravi et plein de chance avec cette peau de bête! Merci James, j'oublierai pas. ;)

La pluie a maintenant redoublée d'intensité, je le savais avant de descendre car les essuie glaces étaient en deuxième vitesse. Je mets vite fait ma cape au dessus de tout et je sors! Au moment où je me rends compte que ma cape est à l'envers, je suis posté juste après ce pont en attendant mon prochain moyen de transport, c'est les gouttes d'eau qui dégoulinent sur ma main et mon pouce en l'air qui me le chuchotent. Oups! Et bien vue que maintenant elle est trempée des deux côtés, elle restera comme ça! Bon plus qu'à attraper la prochaine voiture, sauf qu'ici il en passe une toutes les 5 minutes, ça fait pas beaucoup pour du stop par temps de chien avec une cape retournée dont toute l'eau me dégouline sur le jean. Après 25 minutes de nage, je décide de me poster avant le pont, peut-être aurais-je plus de chance. Après dix bons litres de flotte j'ai l'impression qu'il n'y a plus d'eau à l'intérieur de la cape puisque mes chaussures ont tout recueilli.

IMG_3252 - Copy.JPG

Je retourne alors de l'autre côté qui était finalement le bon choix puisque Hiiiiiiiiiiiiiiiii! Une voiture blanche s'arrête illico, yes! Crissements de pneus pour s'arrêter, je vous présente Marc,

IMG_3259 - Copy.JPG

chef cuisinier français en NZ depuis trois ans! Avec lui la douzaine de kilomètres passe comme une flèche car d'une part il est super sympa et on discute sans cesse, et d'autre part il a sans doute été pilote de rallye dans une vie antérieure, Yahoo! Il court après son droit de résidence en NZ car il ne veut plus retravailler en métropole, comme je le comprends... Bref bon vent à toi Marc et bon courage pour ta résidence, mais pense à freiner un peu de temps en temps quand même ;)

Je suis donc maintenant posté au lac Hawea, un poste de combat avancé, en première ligne, au pied des tranchées, et toujours sous la pluie! Je me demande bien combien de temps la transformation en crapaud pourrait prendre dans ces conditions parfaites pour mutation. Bref je dois prendre mon mal en patience! D'ailleurs, j'ai jamais vraiment saisi cette expression, "prendre son mal en patience". C'est à dire? On m'explique? Le mal a des poignées, une anse qu'on peut prendre? Ou alors c'est "prendre son male en patience", mais dans ce cas j'opte pour l'impatience et je ne veux pas savoir ce qui se trame derrière tout ça... Bon finalement j'attends quoi. Et comme la patience n'a jamais fait venir les choses plus vite, patient ou pas, je n'ai pas le choix je serai trempé! Pour couronner le tout, le vent souffle dans la direction de la route ce qui fait que j'ai beau être bien protégé sous ma cape, quand il faut se tourner vers les voitures et tendre le pousse, je prends une douche en pleine face. En fait je suis toujours dos au voiture et je tends l'oreille pour me retourner au bon moment histoire d'en prendre le moins possible dans la figure. Le sourire est difficile mais important car il faut les convaincre ces petits conducteurs, leur déclencher le déclic qui va les faire freiner! Bon c'est pas le paradis du stop, ces conditions ne feraient même pas rêver Tim Burton, quoi que, j'ai là une belle vue qui me fait penser à Big Fish.

IMG_6291 - Copy.JPG

Bon ok, je vous entends d'ici, ça me fait une belle jambe! Et hop, encore une expression saugrenue! Mais cette fois-ci, pas le temps de s'attarder sur de belles guiboles ou pas, mon voyage repart à l'instant. Youpi! Je vous présente Erwin et Isabella,

IMG_3404 - Copy.JPG
un couple hollandais qui fait un road trip de 6 semaines dans le pays et qui vont à Franz Joseph! Héhé j'ai trouvé le taxi gratuit parfait et en plus ils ont l'air très sympa! Nous commençons donc à rouler, et nous faisions à peine connaissance qu'un panneau lumineux rouge clignotant nous indique que la seule route qui mène à Franz Joseph a subi ce matin des éboulis de roches et est fermée jusqu'à nouvel ordre. Et que ce nouvel ordre nous donnera plus d'informations à 14h seulement pour savoir si la route réouvrira et si oui, à quelle heure. Oups. Décidément les éléments sont contre mon stop du jour, mais il en faut plus pour me décourager! Comme cela arrive régulièrement et que les kiwis sont rodés à ce genre de "réparations", nous optons donc pour y aller quand même et d'attendre devant le barrage, au pire nous passerons la nuit au motel du coin en attendant la réouverture. En route pour Franz Joseph! En chemin les paysages sont dantesques, du James Cameron movie par excellence! Le rouge le vert et le jaune se battent sans concession pour obtenir les meilleures places sur mes photos, le combat est impitoyable! Malheureusement ce tableau ne rend pas vraiment en photo du fait de la pluie battante, mais mes yeux en auront sans doute pris quelques couleurs de plus. Nous arrivons après 50km au point critique. Devant nous une file de plusieurs centaines de mètre de voitures qui jouent à la queue leu leu, sympa. De nombreux voyageurs jonchent là, au motel-bar-restaurant-shop-banque-poste-toilettes du passage, les roi du tout en un. Nous nous glissons parmi eux et profitons du restaurant pour déjeuner quand tout à coup, surgit du comptoir de la réception une conseillère touristique du national parc, habillée comme... une conseillère touristique, et qui nous parle... comme une conseillère touristique! Cependant, ce qu'elle a à nous dire pourrait nous faire perdre le sourire, car de la journée le passage ne va pas réouvrir! Aïe! Le coup de massue, le coup de pelle, la douche froide! Euh non ça c'est déjà fait! Bref, nous n'avons plus qu'à attendre demain matin. On finit nos assiettes que l'on vient de recevoir alors que dans le même temps tout le monde décampe. Repus, nous allons regarder les prix pour la nuit. AHHHHHHHH! Oups, désolé je viens de voir le prix de la single room du motel. "Mais je ne comprends pas, nous obtenons des actions en bourse chez MOTEL SA pour ce prix?" Fort heureusement mes partenaires de stop ont le même budget que moi et nous décidons donc de retourner à Wanaka pour retenter l'aventure demain matin en croisant les doigts. Le retour est bien calme et facile comparé à l'aller, et surtout, au sec! Décidément ma journée de stop restera mémorable, 3 voitures, 4 voyageurs, 5heures, 150km."Qu'as-tu fais aujourd'hui? Du stop. Pour aller où? Nul part, je suis retourné au point de départ!" ;)

Et là, on arrive en ville... Je file au YHA, mon “hostel” précédent, chez qui il ne reste plus de dortoir, mais juste une chambre double au prix d'un bras! Aïe. Je remets mon manteau, mon sac, ma cape dans le bon sens, non pas deux fois dans la même journée quand même, et je pars à l'assaut des guesthouses. La première : "full". La seconde : "Sorry, no vacancy." La troisième a une single room pour 83$!!?!! Non merci! La quatrième : "sorry, full". Je commence à me dire que je vais devoir exploser le budget quand me vient une idée. J'ai rencontré des locaux la veille et j'ai leur facebook! Comme quoi ça peut servir cette petite bête bleue! Je vais donc là où je capte le wifi de la ville, soit sous la pluie, et je les contacte donc pour savoir s'ils ont quelque chose pour moi, un matelas, un sofa, un tapis, une niche pour chien, je prends tout, de toute façon je risque rien, j'ai ma cape! Après une bonne dizaine de minutes à regarder si j'ai des réponses avec un espoir sans fin, le premier me renvois qu'il est sur Queestown pour deux jours, mince! La deuxième, 15 minutes après, me dit toute désolée qu'elle est dans une maison partagée et qu'elle ne peut pas héberger. Super! Cependant, tout n'est pas perdu, enfin presque car on ne sauvera plus mes pompes! Émilie a des contacts dans ma première guesthouse et les appelle, bingo! Des voyageurs coincés de l'autre côté des cailloux ont annulé, me voici sauvé pour la nuitée! Merci Émilie sans toi je dormais dans le lac :)

En avant pour checker et prendre une bonne douche chaude, celle-ci croyez moi, elle est bien méritée!

Le lendemain, je fais 10km de stop avec Luke,

IMG_3310 - Copy (2).JPG

un chasseur sympathique, pour le voir soudainement s'engouffrer dans un chemin de terre... Un peu sur mes gardes, je lui demande où il va ainsi et me répond qu'il passe juste dire bonjour à des potes. Un peu surpris je lui demande s'il compte repartir vers ma route après la pause car je peux descendre ici et retendre le pouce. Il me dit “non non, t'inquiète pas on prend un café et on repart”. Bon, plutôt cool. On arrive et on boit une bière offerte dans la minute qui suit notre arrivée par son ami fort sympathique qui est en plein déménagement.

IMG_3305 - Copy (2).JPG

Vous avez deviné la suite? Je lui demande s'il veut un coup de main pour charger le camion, il refuse d'abord car il a toute sa journée, je lui réponds que je ne suis pas pressé et nous voilà à charger la camionnette. Après une autre bière le camion est chargé et voilà notre ami parti à fouiller dans ses affaires pour me sortir sweatshirt du club d'aviron de Wanaka qu'il m'offre échange de mon aide, ça, ça n'a pas de prix!

IMG_3426 - Copy.JPG

On reprend la route avec Luke pour quelques kilomètres et Peter est mon second lift du jour.

IMG_3370 - Copy (2).JPG

Il va sur Omarama et m'avance de 85 km! Wahoo! Je ne cesse de prendre des photos tellement la route est belle, les paysages défilent comme par enchantement ce qui me fait comprendre pourquoi de nombreuses scènes extérieures du seigneurs des anneaux furent tournées ici! Peter est tellement gentil qu'il m'arrête à tous les points de vue pour que je puisse profiter un peu mieux de ce paysage incroyable, merci merci :) Justin est mon troisième lift,

IMG_3371 - Copy (2).JPG

il va sur Twizel soit 35 km de plus, je touche au but:) il vit dans un ranch et élève des moutons et ça je peux le sentir dans son 4x4! Il parle peu mais c'est pas plus mal car son accent pourrait tailler du beurre congelé! Bref je capte presque rien! Je descends donc à twizel et vous ne devinerez jamais quel fut mon quatrième lift! Peter again! :),

IMG_3370 - Copy (2).JPG

il a fini ce qu'il avait à faire sur Omarama et m'a pris au passage à Twizel juste au moment où Justin me déposait, je n'avais même pas encore le pouce levé que son SUV s'immobilisait à ma hauteur avec un grand sourire au conducteur, que du bonheur! Il me conduit jusque Christchurch où il vit et me propose même de dîner avec sa famille, malheureusement j'ai déjà réservé ma chambre à Kaikoura et doit faire du stop avant la nuit! Bon vent Peter, et encore merci :)

Deux minutes d'attente, même pas le temps d'avoir la moindre sensation d'attendre que Jayne et sa fille m'ouvrent leur coffre pour m'emmener à Kaikoura. En chemin nous discutons quelque peu puis les filles parlent, parlent et parlent entre elles, bref de vraies nanas, j'ai l'impression de revivre des trajets avec mes soeurs, que du bonheur ;) ! Cela me berce et il faudra qu'elles me réveillent à destination, juste devant mon hostel dont elles ont cherché l'adresse sur internet. Adorables! En partant elles s'excusent même de ne pas pouvoir m'héberger car elles sont de sortie chez des amis, quelle savoir vivre! Merci encore les filles et bonne soirée. Me voici donc dans mon hostel après deux jours de stop qui ne me donnent qu'une envie : ne voyager plus que par ce biais!

En image voici un petit best of des stops :

Pitt, le guide de l'extrême,

IMG_3540 - Copy - Copy.JPG

Le flic de Welligton, et oui le stop en voiture de police c'est faisable :) héhé

IMG_3446 - Copy (2).JPG

Mark, l'autostoppeur en retraite,

IMG_3447 - Copy (2).JPG

Le dépanneur de l'extrême,

IMG_3467 - Copy (2).JPG

Mike, un ami qui vous veut du bien,

IMG_3468 - Copy (2).JPG

 

Notre père de famille préféré,

IMG_3477 - Copy (2).JPG

 

Nos soeurs de coeur super dynamiques,

IMG_3484 - Copy - Copy.JPG

Notre surfeur préféré,

IMG_3485 - Copy (2).JPG

Notre Maori préféré, merci de me laisser deux-trois doigts après la poignée de main ;)

IMG_3559 - Copy - Copy.JPG

Et enfin, notre panneau qui ravagea nos cookies!

IMG_3534 - Copy (2).JPG

Bref un grand merci à tous...

Enfin avant de conclure ce billet sur le voyage en stop au pays des Kiwis, je voulais partager avec vous ce moment tout particuliers :

Quelques jours et nombreux stops plus tard, je voyage avec Maike en Working hollidays Visa Australien qui fait le même parcours que moi dans le nord, et que vous avez pu voir sur les photos. Nous faisons du stop pour Hahei quand il commence à faire nuit... Nous sommes à une station service, demandant notre chemin vers un motel quand le client suivant nous demande où nous allons, nous le suivons un peu plus loin et il nous indique les prochains backpackers si jamais nous ne trouvions pas de lifts pour Hahei. Nous attendons donc dans le noir, sous un lampadaire et avec les frontales pour s'éclairer et éclairer notre panneau quand Brian stoppe sa voiture devant nous. Il nous dit qu'il ne va pas à Hahei mais aussi que nous ne trouverons plus personne pour faire cette route car elle n'est pas sans danger et peu de personne la parcourt de nuit. Il nous propose alors de venir dormir chez lui, de partager un dîner et de recommencer demain matin au levé du jour. Nous lui faisons confiance et c'est avec une incroyable convivialité que Brian nous conduit. Nous partageons sa pizza et le riz aux légumes que nous lui préparons. Après dîner il nous emmène voir les étoiles sur la plage car le ciel est dégagé. Un spectacle inattendu nous attend, c'est l'un des meilleurs coins de Nouvelle Zélande pour observer le ciel et nous passons plus d'une heure à observer toutes ces lumières qui jaillissent de l'infini. La voie lactée est parafitement visible, c'est vraiment beau, en voici la preuve en image :)

 https://static.blog4ever.com/2013/07/745989/artfichier_745989_3788072_201405275155712.jpg

Nous rentrons, discutons un bon moment de milliers de choses avant de passer une courte nuit. Le lendemain, Brian avait déjà préparé le petit déjeuner et lisait son journal avec un grand sourire. Après de bons toasts beurre confiture, Brian nous emmène sur la route principale d'où il nous sera possible de faire du stop en sécurité. Nous n'avons plus de mots pour le remercier suffisamment d'un tel accueil, d'une telle générosité, d'une telle simplicité de vie. Nous prenons une véritable leçon, comme tous ceux qui sont coincés dans l'engrenage de notre société et qui ne soupçonnent même plus l'existence de ce simple bonheur, celui de partager. Alors juste un simple mais profondément sincère merci, merci Brian, tu nous as offert bien plus qu'une hospitalité.

J'en tire qu'en retour, le plus que nous puissions offrir,

Ce n'est pas seulement un merci et un grand sourire,

Mais c'est de ne jamais oublier et toujours garder en souvenir

Que le bonheur est accessible à chaque instant, à chaque moment,

Qu'il est inutile de le chercher puisqu'il est toujours présent,

Mais qu'il faut simplement en être conscient.

Merci Brian et bon vent :)



25/05/2014
5 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Voyages & tourisme pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 66 autres membres