À la découverte du monde... pédagogique :)

À la découverte du monde... pédagogique :)

Pas de poivre à l'horizon... ou alors poivre blanc ;)

Le salar d'Uyuni, situé à 3650m d'altitude, est un immense désert de sel sur une couche moyenne de 40m d'épaisseur alternant glaise et sel, et pouvant atteindre par endroit jusqu'à 120 mètres. En fait, c'est tout simplement le plus grand désert de sel au monde.

IMG_2760.JPG


On croirait marcher sur la neige tant c'est blanc, ça craque sous les pieds et on perd son regard dans les formes géométriques dessinées par la sècheresse.

 https://static.blog4ever.com/2013/07/745989/artfichier_745989_3995714_201408085159211.jpg
Ici on trouve des hôtels construits en sel, tout en sel! Les murs sont constitués de briques de sel que les forçats se tuent à fabriquer dans ce désert hostile!

 IMG_2700.JPG

Ils ont les mains et les pieds brûlés par le sel et ne sont payés que 6 bolivianos la tonne, soit 70 centimes d'euros! Ne vous plaignez plus de votre travail... ;) Dans cette immensité blanche on trouve des tas, bien entendu de sel et qu'ils appellent ici montagnes, séchant au soleil, pour être ensuite vendu par kilo.

  _MG_2511.JPG

En fait les ouvriers creusent le sol sur seulement 4 à 5 centimètres pour constituer ces "montagnes" d'un mètre de hauteur.

Mais pourquoi sèchent-ils les tas me direz-vous puisqu'il fait déjà très sec? Et bien figurez vous que nous sommes sur l'eau! Et oui il y avait un lac ici qui s'est asséché et il suffit de creuser par endroit sur dix centimètres pour apercevoir une eau d'une salinité incroyable. En plongeant sa main dans l'eau glaciale, on peut décrocher des cristaux de sels magnifiques, mais vous aurez la peau toute blanche pour le reste de la journée...

  _MG_2706.JPG

Au milieu du désert de sel, on est vraiment loin de tout et aucune vie ne peut survivre à un tel environnement, que ce soit animal ou végétal. Bon à l'exception près de quelques dinosaures...

  _MG_2688.JPG

 

Vous l'aurez compris, la distance et l'horizontalité permettent de jouer avec les perspectives comme jamais. Pas besoin de studio ou de construire un guide du routard gigantesque pour faire ce genre de prise de vue :

_MG_2916.JPG

Les 4x4 embarquent tous au minimum deux roues de secours pour minimiser les chances de rester bloqué ici. En effet il fait très froid la nuit, mais aussi il n'y a aucun moyen d'indiquer sa position pour être secouru...

_MG_2939.JPG

Imaginez que vous pouvez faire 135km en suivant juste un cap et vous n'êtes toujours pas arrivé au bout puisque c'est là qu'on a fait demi tour, au milieu de nulle part! L'horizontalité du sol y est si parfaite que l'on aperçoit même la courbe de la terre! Bon pas trop sur la photo... il faudra vous y rendre!

IMG_2805.JPG

Bref, c'est très impressionnant et au fur et à mesure des kilomètres qui défilent on prend alors conscience que la navigation sur un Paris-Dakar n'est pas si évidente que cela.

IMG_2633.JPG

Les pilotes qui nous emmènent n'ont pas de gps, ils suivent des caps en scrutant leur compteur kilométrique et les montagnes devant et sur les côtés.

IMG_2921.JPG

Mais cela ne suffit pas car elles sont si loin que s'écarter de 3-4 kilomètres de sa destination passe inaperçu. Il faut d'ailleurs prendre une perpendiculaire sur plusieurs kilomètres pour se rattraper quand on a dévié.

https://static.blog4ever.com/2013/07/745989/artfichier_745989_3995713_201408085157467.jpg

Une fois que l'on a trouvé son chemin, on peut alors visiter "cactus land", une colline au milieu du désert où les cactus se plaisent à merveille et prolifèrent pour atteindre jusqu'à huit mètres au dessus du sel! Comme celui-ci :

IMG_4851.JPG

D'ici la vue impose encore la pause...

_MG_2890.JPG

 

Il est possible de planter sa tente en plein milieu du salar pour y passer la nuit, une chose est sûre le lit sera plat et dur mais gare aux températures!

Par endroit, des petits lacs d'eau de pluie s'assèchent peu à peu dans une splendide symphonie de couleurs.

IMG_4783.JPG

Oui attention aux températures car si en effet le soleil en pleine journée affiche t-shirt et bermuda, dès que l'astre se cache à l'ouest, le froid ressort très fort!

Dans ce désert ce trouve un cimetière, mais d'un genre un peu particulier... Là nous sommes plus avec John Wayne qu'avec Cérébos si vous voyez de quoi je parle. C'est en effet ici qu'ont élu ces quelques wagons et nombreuses locomotives comme dernière demeure.

_MG_2466.JPG

La raison est simple, c'est à Uyuni que ce croisent 4 lignes ferroviaires, ce qui fait du lieu le centre névralgique Bolivien en terme ferroviaire.

_MG_2475.JPG

L'avènement de l'âge de vapeur a donc laisser son héritage dans ce désert de sel nous permettant aujourd'hui de faire quelques clichés originaux.

_MG_2479.JPG

Et comme s'il fallait nous démontrer l'utilité des deux roues de secours, on a crevé au retour!

IMG_4864.JPG

Mais finalement cette réparation de 15 minutes nous a permis de suivre en direct un couché de soleil absolument splendide... Et de sentir le froid nous transir de minutes en minutes!

couche de soleil uyuni - Copy.jpg

Il était donc temps m'envoler pour Sucre, la capitale Bolivienne classée au patrimoine mondiale de l'UNESCO.

IMG_2855.JPG

À bientôt ;)

Article précédent

 Article suivant

Mathieu Fleckinger



09/08/2014
5 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Voyages & tourisme pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 66 autres membres